Recommended Publications

  • Everything
  • Updates
    • SONDAGE SUR LE FONCTIONNEMENT DE LA JUSTICE EN AFRIQUE:
      Aviez-vous un accès égal et libre à la justice de votre pays?

    • Roads blocked as taxi violence erupts in Delft
      Burning tyres have blocked off Delft Main and Hindle roads in Delft after taxi violence erupted in the area on Monday.

      Cape Town law enforcement spokesperson Wayne Dyason said that a group of taxi drivers and owners have allegedly started throwing stones at passing motorists on Delft Main Road.

      Police have had some difficulty in arresting the perpetrators.

      “[The men] keep hiding when they see a police vehicle,” Dyason said.

      Fire and Rescue Services have been deployed to the scene.

      Delft councillor Courtney van Wyk told News24 that an activist had notified him about the roadblocks but could not provide additional information.

      Three days ago, Western Cape MEC for Transport Donald Grant condemned the killing of two taxi drivers in the area.

      “The incident is suspected to be related to ongoing tensions that have existed between taxi operators in the Delft area over a number of years and which have worsened recently,” he said.

      Read: Delft may be declared high-risk area for public transport

      “These acts of criminality must be condemned by us all and effectively investigated by the SAPS to ensure that these criminals are brought to justice.”

      At the request of South African National Taxi Council (Santaco) Western Cape president Vernon Billet, Grant set up a committee to address the conflict, which includes the leadership of all associations operating out of Delft and the police.

    • Ousmane Kaba : « Je veux faire partie d’un gouvernement qui veut changer la Guinée »
      S’exprimant chez nos confrères de Radio Espace ce jeudi 26 avril, Dr Ousmane Kaba, président du parti PADES s’est prononcé sur les rumeurs autour de son possible retour au gouvernement et de celles faisant état d’une éventuelle nomination du Dr Kassory Fofana au poste de Premier ministre.
      « Il y a une triple crise en Guinée : économique, sociale et politique. La rationalité dans n’importe quel pays, voudrait que l’on renouvelle le gouvernement parce qu’il y a un manque total de confiance. C’est ça la rationalité. Donc si le président veut faire un nouveau gouvernement, il est dans son rôle et dans son droit », a répondu Dr Kaba quant à la nécessité de renouveler l’actuel gouvernement.
      https://www.guineenews.org/ousmane-kaba-je-veux-faire-partie-dun-gouvernement-qui-veut-changer-la-guinee/
    • Gao : Trois combattants du GATIA tués suite à une embuscade
      ’est arrivé ce matin, quelques kilomètres à la sortie de Ga. Un véhicule à bord duquel se trouvaient 4 éléments du GATIA, est tombé dans une embuscade. C’est peu après leur sortie de Gao que des individus armés ont ouvert le feu sur les passagers du véhicule. Sur le coup, trois d’entre eux ont été tués dont le dénommé Badi Ag Alhassane (notre photo). Quant au 4e combattant du GATIA, il a pu s’échapper.
      Même si la piste terroriste est la plus plausible, il faut dire que les alentours de la ville de Gao, notamment l’axe menant vers Kidal sont régulièrement fréquentés par des braqueurs. Lesquels se sont d’ailleurs à maintes reprises illustrés par l’incendie de plusieurs camions citernes appartenant à des sociétés qui font des prestations pour Barkhane et MINUSMA.
      D’ailleurs, les transporteurs de Gao ont haussé le ton il y a quelques jours pour demander la sécurisation de leur convoi de la part de ces structures. Certains parmi eux envisageraient même l’idée de déclencher une grève générale qui risque de paralyser cet axe.
      http://www.info-mali.com/gao-trois-combattants-du-gatia-tues-suite-a-une-embuscade/
    • Lettre de la Diaspora Togolaise d’Allemagne à la Coalition des 14.
      Mesdames, Messieurs, chers compatriotes leaders.

      Depuis le rebondissement spectaculaire de l’histoire tourmentée de notre pays le 19 Août 2017, vous êtes devenus un sujet d’admiration et de fierté pour tous les Togolais. Par le sens élevé du devoir et la discipline que vous vous êtes imposés, vous avez su afficher, pour une fois depuis des lustres, une cohésion et une image de dirigeants responsables et éclairés sur les enjeux du pays.

      La plupart d’entre vous ayant par le passé payé un lourd tribut aux divisions intestines absurdes qui vous ont peu à peu éloignés des objectifs de changement du modèle de société que les Togolais appellent de leurs vœux depuis le 05 Octobre 1990.

      Votre cohésion retrouvée ainsi que votre aptitude à parler désormais d’une voix claire et harmonieuse ont largement permis jusqu’ici de porter votre combat et la cause du peuple togolais, écrasé par un régime brutal et sans pitié, à l’échelle planétaire, à voir les protestations des compatriotes partout sur les 5 continents.

      Aujourd’hui, c’est l’histoire du pays qui s’écrit et ceci ne se fera actuellement que si les acteurs politiques savent faire abstraction des intérêts partisans et particuliers pour porter plus haut encore l’intérêt général. La cause est nationale, les enjeux sont au-dessus des partis politiques et le combat est mené surtout par le peuple pour arracher la Constitution 92, seule susceptible de garantir une vie démocratique normale dans notre pays.

      Aucune formation politique, quel que soit son niveau d’implantation et peu importe son audience auprès des populations ne peut y arriver en dehors du bloc soudé et solidaire. Les expériences désastreuses du passé sont édifiantes de ce point de vue.

      Depuis quelques jours remontent au sein des communautés togolaises de la diaspora des murmures et des inquiétudes faisant état de dissensions au sein de la Coalition des 14. L’éloignement géographique que nous impose l’existence ne nous permet pas de vous approcher physiquement pour obtenir des éléments d’appréciation.

      L’objet de la présente démarche est de vous exhorter à rester debout ensemble et avec la même détermination. Vous ne mesurez peut-être pas suffisamment l’impact positif que vous avez su produire par l’image de dirigeants responsables que vous renvoyez à tous ceux qui s’intéressent ou s’investissent dans la cause du peuple togolais.

      Face aux manœuvres de fuite en avant du régime désormais démasqué dans l’espace CEDEAO, des voies de recours coercitives se précisent et attendent d’être explorées et mises en œuvre pour le retour de la souveraineté volée au peuple.

      L’histoire vous impose donc cette unicité de combat jusqu’à l’affranchissement du peuple. C’est à la fois un impératif et une exigence. À ce prix, vous pouvez compter jour et nuit avec l’appui et le soutien des Togolais de la diaspora.

      Veuillez accepter Mesdames, Messieurs et chers compatriotes nos salutations patriotiques et fraternelles.

      Fait à Berlin, le 19 Mars 2018.

      Pour la diaspora togolaise d’Allemagne,
      La Commission de Berlin :

      Bassirou Ayéva
      Mashoud Bamba
      Agbélenko Tino Doglo
      Ali Akondoh
      David K. Guémédji
      Samari Tchadjobo
      Kondo Ados Badana
      Djolé Yovodévi
      Derman Daw Touré
      Lopez Agoroh
      Romaricson Alognon
      James Atayi
      Ali Tchassanti
      Guillaume Amégnona
      Christian Améfia
      Dr Kangni Bado
      Kondo A. Françoise

    • Load More